dima
  • Cimetière

    Je suis employé de l’un des plus grands cimetières au pays.   Soixante kilomètres de route parcours le cimetière, longé par plus de 90 000 monuments.   À mon arrivé au cimetière, j’ai rapidement commencé à documenter mes journées. Pour me créer des souvenirs de ses nombreux et singuliers recoins.   Chaque jour est l’occasion d’une nouvelle rencontre. On commence à l’aube et les matins sont flous. La fatigue affecte mes perceptions et ma mémoire. L’espace est surréel, je dois prendre des photos. Sous mes yeux, les tombeaux et travailleurs sont mis en scène.   C'est l'affrontement quotidien pour freiner les élans de la nature. Elle réclame  sa place et semble vouloir avaler ses habitants.   Le cimetière est un lieu calme où l’on se sent loin de tout. Rien n’y est banal et les morts y sont engrais.